Opportunité: Postuler pour participer à un groupe de travail du projet Living Data

L’Institut canadien d’écologie et d’évolution sollicite les candidatures des étudiants et étudiantes aux cycles supérieurs souhaitant participer au groupe de travail virtuel organisé dans le cadre du projet Living Data CRSNG-FONCER du 30 août au 3 septembre 2021. Le thème du groupe de travail est Évaluer les indices d’abondance et savoir trouver les espèces indicatrices.

Les personnes participantes acquerront une expérience significative en science de synthèse, auront la chance d’être coauteurs ou coautrices sur des publications, et pourraient être admissibles à des crédits de cours. Les candidates et candidats doivent être présentement aux études aux cycles supérieurs en écologie, sciences de l’environnement, évolution ou autre discipline connexe dans une université canadienne. Cette université doit être membre de l’ICEE ou du BIOS2, ou, sinon, l’élève, son ou sa superviseure doit être membre de la SCEE. La priorité sera accordée aux étudiants et étudiantes qui ont réussi les cours suivants du projet Living Data : « Statistiques de synthèse pour l’écologie et l’évolution » et « Collaboration scientifique en écologie et en évolution ». La participation au groupe de travail et la réussite de ces deux cours sont nécessaires à l’obtention d’un Certificat en science de synthèse et science collaborative de l’ICEE.

Évaluer les indices d’abondance et savoir trouver les espèces indicatrices

Responsables : Robin Freeman (Zoological Society of London), Jessica Currie (WWF-Canada) et Valentina Marconi (Zoological Society of London)

L’Indice planète vivante (IPV) est un indicateur de la biodiversité mondiale calculé comme la moyenne géométrique des changements annuels de l’abondance des espèces de vertébrés. La base de données IPV contient actuellement plus de 27 000 séries chronologiques pour 4 700 espèces, mais toutes les régions ne sont pas bien représentées. La Zoological Society of London (ZSL) et le WWF-Canada ont créé un ensemble de données complet sur les vertébrés canadiens utilisé pour calculer l’IPV canadien, ainsi que l’Indice des espèces canadiennes, un des indicateurs canadiens de durabilité de l’environnement. En utilisant le Canada à titre d’étude de cas, nous proposons de comparer la fiabilité, la robustesse et la représentativité des tendances d’abondance estimées selon des approches d’échantillonnage stratifié et aléatoire de sélection des espèces pour une région ou un habitat donné. Notre objectif est de répondre aux questions suivantes : a) Quelle est la taille minimale d’un échantillon d’espèces sélectionnées au hasard permettant d’obtenir une tendance qui concorde avec la tendance générale?; b) Peut-on obtenir une tendance avec une meilleure concordance ou encore basée sur une plus petite taille d’échantillonnage en utilisant un échantillon stratifié par province/territoire, groupe taxonomique ou selon certains critères liés aux espèces (identification des espèces « indicatrices »)? Ces travaux nous aideront à choisir des espèces indicatrices pour évaluer l’évolution de la biodiversité dans les zones moins étudiées, à améliorer la représentativité des indices existants et à évaluer plus efficacement si nous sommes sur la bonne voie quant à nos objectifs environnementaux.

Idéalement, les candidats et candidates maitriseront l’analyse de données avec R et auront une certaine expérience de travail avec de grands ensembles de données écologiques, de travail collaboratif et de communication scientifique. L’objectif principal du groupe de travail sera de voir si certains traits permettent de choisir des espèces pour constituer un indice qui prédit avec assez d’exactitude les tendances d’abondance globales. Une certaine compréhension de l’analyse des séries chronologiques ou de l’utilisation de bases de données sur les traits spécifiques sont donc des atouts. Les candidats et candidates ayant des responsabilités familiales sont encouragé-e-s à postuler, nous nous assurerons de répondre à leurs besoins.

Postulez ici [https://ubc.ca1.qualtrics.com/jfe/form/SV_8uLuN1fOij2KiJ8] d’ici le 16 juin 2021.

Source: CIEE /ICEE, Canadian Institute of Ecology and Evolution / Institut canadien d’écologie et d’évolution

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *