Groupe de travail en synthèse de la biodiversité – Appel de candidatures

Nous invitons les étudiants et étudiantes des universités membres de l’ICEE et des universités partenaires du programme BIOS² à déposer une candidature pour participer à ce groupe de travail d’une semaine se déroulant à l’University of British Columbia du 4 au 8 mai 2020. Date limite pour le dépôt d’une candidature : 6 mars 2020 .

 L’ICEE et BIOS² coorganisent un groupe de travail fondé sur les données en synthèse de la biodiversité. L’objectif de cette activité est de donner aux étudiantes et étudiants des cycles supérieurs la chance d’acquérir de l’expérience dans des projets d’équipe orientés vers la synthèse de la science de la biodiversité et l’analyse des données. Fournir aux étudiants et étudiantes un environnement de formation stimulant est un point central de l’activité. Le groupe de travail regroupe un petit nombre de chercheurs et chercheuses qui se réunissent en personne à un même endroit pour travailler intensément sur une question de recherche en utilisant les meilleures pratiques collaboratives.

Synthétiser 50 ans de changements écologiques dans le sud du golfe du Saint-Laurent 

 L’abondance et la composition des animaux marins du sud du golfe du Saint-Laurent ont changé considérablement au cours des 50 dernières années : certaines espèces de poissons de fond, comme la morue franche, sont presque disparues, alors que des invertébrés comme les homards et les crabes des neiges se multipliaient. Le groupe de travail analysera les changements dans les tailles et les distributions des populations de différents taxons marins en s’appuyant sur une base de données à long terme unique conçue à partir des relevés annuels au chalut de fond effectués par le ministère des Pêches et des Océans du Canada (MPO) depuis 1971. Le groupe de travail réunira 10 étudiants et étudiantes des 2e et 3e cycles de partout au Canada et sera dirigé par Nicolas Rolland (Pêches et Océans Canada) et Guillaume Blanchet (Université de Sherbrooke). La première journée, Rolland et Blanchet présenteront la structure de la base de données, expliqueront comment travailler avec des données spatiotemporelles, et vous formeront aux méthodes de pointe utiles en modélisation statistique. Ensuite, l’ICEE fournira une formation sur les méthodes de travail d’équipe. Les autres journées seront consacrées au travail collaboratif sur l’analyse des changements au sein des différents taxons (poissons et invertébrés) temporellement et en relation avec différents facteurs (ex. climat, pêches, mortalité naturelle), ainsi qu’à la rédaction d’un article résumant les résultats qui sera soumis à une revue scientifique avec révision par les pairs. En travaillant avec un scientifique de Pêches et Océans Canada et sur des données amassées par le MPO, les personnes participantes en apprendront sur le type de recherches conduites par ce ministère. En améliorant nos connaissances sur les facteurs influençant les changements et sur les trajectoires de ceux-ci dans le passé, ce projet aidera Pêches et Océans Canada à prédire le futur de cet écosystème marin de grande importance et lui permettra de prendre de meilleures mesures de gestion afin de soutenir le développement durable dans un environnement en changement. 

Processus d’application

Pour obtenir des informations sur la procédure de candidature et de sélection, visitez la page Financement du ICEE: http://www.francais.ciee-icee.ca/financement.html
L’information est également disponible ici.

La participation au groupe de travail, y compris le transport, est entièrement financée par l’ICEE et BIOS².

Date limite pour le dépôt d’une candidature : 6 mars 2020 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *